Hebdo du mardi

En coulisse

Le directeur financier face à l’hyper-croissance

En passant du groupe Weishardt, 4e producteur mondial de gélatines, à une start-up de 30 personnes et 1 M€ de chiffre d’affaires, Olivier Martineau a été « pris pour un fou » par son entourage. Six ans plus tard, aucun regret chez le directeur financier de Sigfox (Labège – 31), qui construit et opère un réseau mondial bas débit dédié à l’internet des objets. « J’ai commencé avec un petit bureau et un compte bancaire pour piloter la boîte. Aujourd’hui, nous sommes 400 personnes et avons dépassé les 50 M€ de chiffre d’affaires l’année dernière, en étant présent dans 50 pays », confie-t-il lors de l’Université d’été de la DFCG (association des directeurs financiers et de contrôle de gestion), le 3 juillet en région toulousaine. Son challenge : structurer et accompagner l’hyper-croissance de l’entreprise, contrainte de se développer rapidement à l’échelle mondiale pour conserver son avance technologique (sur LoRa notamment). Outil indispensable dans cette stratégie de conquête : la levée de fonds. « Il y en a eu cinq ! Je suis arrivé dans l’entreprise à la fin de la 2e, par laquelle Intel Capital est entré. La suivante, on en a discuté tout un week-end avec le CEO de Sigfox (Ludovic Le Moan, NDLR). On s’est mis d’accord sur une somme intermédiaire de 15 M€, avant de lever 100 M€ au tour suivant – on en visait 50. Au tour suivant, on pouvait prouver qu’on avait des clients, un vrai réseau, déployé dans beaucoup de pays, ce qui a permis de lever 150 M€. »

Idées

« 60 à 80 % des métiers de 2030 n'existent pas aujourd'hui » : la Région Occitanie, avec son agence économique régionale Ad’Occ, ouvre le 12 juillet un appel à contributions pour construire la future Cité de l’économie et des métiers de demain. Cette structure doit voir le jour d’ici à 2020 dans la métropole de Montpellier. Les contributeurs ont jusqu’à mi-septembre pour répondre. Un forum ouvert, constitué d’ateliers, se déroulera ensuite sur une journée, en octobre, à Montpellier. 200 participants attendus. L'ambition, pour la collectivité, est de faire de cette cité «  un lieu d’anticipation et d’expérimentation de niveau mondial ». Carole Delga, présidente PS de la Région, indique que la localisation de cette Cité sera arrêtée « courant 2019 ». 

Réussite

Classé par nos confrères de Challenges parmi les 500 premières fortunes de France – à la 351e position -, Ludovic Le Moan, cofondateur, avec Christophe Fourtet, de Sigfox (internet des objets, siège à Labège – 31), assure sur Twitter qu’ils n’ont pas « créé Sigfox pour apparaître dans de tels classements dénués de sens », et ajoute que « la réussite ne se joue pas dans la possession mais dans le partage ». La fortune des deux hommes est estimée à 250 M€.

Jauge

La jauge du futur stade de football de Montpellier fait débat. Philippe Saurel, président DVG de Montpellier Métropole, souhaite 30 000 places. La famille Nicollin (MHSC et Groupe Nicollin), un peu moins. « Ce sera entre 25 000 et 30 000, dit prudemment Laurent Nicollin, président du MHSC, dans La Gazette de Montpellier du 12 juillet. Ce sont des M€ de différence, et nous assumons une grande partie du risque financier par nous-mêmes (65 %, NDLR). Est-ce qu'il ne vaut pas mieux que le stade soit plein à tous les matchs ? À Genk, en Belgique, ils ont 19 000 abonnés et le stade fait 20 000 places. »

Ehpad

Un temps envisagé comme l'un des lieux de tournage de la nouvelle série produite par MFP TV, filiale de France Télévisions, l'ancien collège Bigot va finalement devenir un Ehpad. Le Département du Gard (président : Denis Bouad) vote, le 11 juillet, le principe de vente de ce bien immobilier au promoteur nîmois STS (dirigeante : Stéphanie Sagnard). Montant de la transaction : 2,3 M€. STS prévoit d'y créer, en collaboration avec la Croix Rouge, un Ehpad, une maison de partage et des résidences en primo-accession. France Domaine a évalué ce bâtiment (collège et halle des sports) à 2,5 M€ environ, « sans que ne soit prise en compte la présence de l’amiante, qui entraîne des dépenses supplémentaires de traitement à la charge de l’acquéreur », indique le rapport du CD 30.

Droite/gauche

À l’occasion de l’assemblée générale de l’UIMM MP-Occitanie, le 5 juillet à Portet-sur-Garonne (31), Jean Luminet (UTC Aerospace Systems), président d’honneur, s’amuse au micro du maniement de la télécommande permettant de faire dérouler sa présentation. « Il faut appuyer à droite pour avancer et à gauche pour reculer. N’y voyez pas d’analogie avec autre chose…. »

50 ans

« Grâce à mission Racine (Pierre Racine, qui a orchestré la création de six stations sur le littoral de l'ex-LR dans les années 60, NDLR), l'ensemble du littoral n'a pas été urbanisé, et beaucoup d'espaces naturels ont été préservés, contrairement à d'autres régions maritimes », explique-t-on lors de la visite de l'exposition photos consacrée aux 50 ans de La Grande-Motte (34), le 12 juillet en présence de Carole Delga, présidente PS de la Région Occitanie, Stéphan Rossignol, maire LR de commune, Kléber Mesquida, président PS du conseil départemental de l'Hérault et Pierre Pouësse, préfet de l'Hérault. Autre commentaire d'un historien, sous le regard amusé des élus : « L'urbanisation de La Grande-Motte a été très rapide. La Datar (ancienne organisation publique d'État, dédiée à l'aménagement du territoire, NDLR) était rattachée directement au Premier ministre. Pas de réunions interministérielles ni d'arbitrages incessants... »

Bloc Abonnement

La Lettre M sur votre bureau chaque mardi, la newsletter quotidienne à 18h, toute l'actualité en temps réel sur lalettrem.fr, les magazines thématiques, le « Qui fait quoi », la référence des décideurs d'Occitanie